Le stage en histoire de l'art

Le stage en licence d'histoire de l'art et archéologie

Les étudiants de la licence Histoire de l’art et Archéologie doivent réaliser, entre la deuxième et la troisième année de licence, un stage obligatoire. Ce stage doit faire au minimum 70 heures, ce qui n'entraîne pas d'obligation de gratification pour le stagiaire. 
Le stage peut être réalisé en une seule fois ou plusieurs, et être réalisé dans différents endroits. 
Le stage doit être réalisé en dehors des horaires de cours.
Vous devez contactez avant de rédiger votre convention un.e enseignant.e de votre choix, afin d’avoir un.e enseignant.e-référent.e, pendant la durée du stage.
Le stage donnera lieu à un rapport de stage, remis à la fin du second semestre de L3, à l’enseignant.e référent.e avant le 10 mai de chaque année.
Le stage fait obligatoirement l’objet d’une convention signée entre les différentes parties (université, enseignant.e, tuteur ou tutrice de stage, et vous-même).

En licence d’histoire de l’art, une valorisation d'expérience d'un étudiant salarié peut se substituer au stage, si l’expérience professionnelle est récente et si le rapport d’activité rendu est en lien avec le projet professionnel : sous réserve de l’acceptation du projet par le/la directeur/trice du département d’Histoire de l’Art.

Le stage en master d'histoire de l'art

Un stage est obligatoire dans chaque parcours d’histoire de l’art 

> Parcours "Histoire, technique et théorie des arts visuels"
En M2 : rapport de stage : 2 mois minimum (308h) à 6 mois maximum (924h) au semestre 4
Date de rendu : 30 mai de chaque année 

> Parcours "Musées, expositions, patrimoines"
En M2 : rapport de stage : 3 mois (462h) minimum à 6 mois maximum (924h) au semestre 4
Date de rendu : 30 mai de chaque année 

Parcours "Histoire de l'art et Sciences de l'Antiquité"
En M2 :  rapport de stage : 15 jours minimum (70h) à 3 mois maximum au semestre 4
Date de rendu : 30 mai de chaque année 

Le stage peut être réalisé dès la première année (M1). Il doit impérativement être validé avant la fin du second semestre du M2 et réalisé en dehors des horaires des séminaires.
Le stage peut être réalisé en une seule ou en plusieurs fois, dans différents lieux, en France et/ou à l’international. 
Vous devez contacter avant de rédiger votre convention un.e enseignant.e de votre choix, afin d’avoir un.e enseignant.e-référent.e, pendant la durée du stage.
Le stage donnera lieu à un rapport de stage qui ne sera pas soumis à soutenance mais fera l’objet d’une évaluation par votre référent.e de stage. 
En master d’histoire de l’art, une valorisation d'expérience d'un étudiant salarié ne peut pas se substituer au stage, sauf si l'activité exercée est en rapport avec le parcours suivi et que l'enseignant.e référent.e a donné son accord.
Dès que vous avez son accord, il faudra obligatoirement votre contrat de travail ET votre attestation de responsabilité civile.

Chaque référent.e de stage donnera à l’étudiant.e  les directives pédagogiques précises quant aux attentes concernant la rédaction du rapport de stage selon le parcours choisi. 
Pour les étudiant.e.s inscrit.e.s dans le parcours MEP dont le sujet de mémoire est en lien avec leur expérience de stage, le rapport de stage peut être joint en annexe au mémoire, avec l’accord de leur directeur/trice de mémoire.

Les stages d’une durée >= à 2 mois (308 h) donnent lieu au versement d’une gratification. En aucun cas, un stage ne devra se poursuivre après le 30 septembre.

Publié le  20 septembre 2021
Mis à jour le 14 mars 2022