La licence d'histoire de l'art et archéologie

L’Histoire de l’art étudie des oeuvres plastiques produites (mais aussi conceptuelles) tout au long de l’histoire : architecture, sculpture, peinture, photographie, installations, performances, arts décoratifs, parures et vêtements. Pour comprendre l’oeuvre depuis sa conception jusqu’à son usage et sa réception, l’Histoire de l’art l’analyse sous divers aspects :
- aspects techniques (matériaux, ateliers, chantiers)
- dimension historique (contexte politique, social et religieux)
- influences et transformations (continuités, ruptures, renaissances)
- usages et significations (religieuses, poétiques, philosophiques, théoriques)
- réception des oeuvres (critique d’art, muséologie, patrimonialisation)
L’Archéologie étudie les vestiges laissés par les sociétés du passé (infrastructures, habitats, édifices publics, sépultures, objets trouvés en fouille) en utilisant différents outils (topographie, photographie, excavation, procédés de datation et de conservation du mobilier, etc.). À Grenoble, une initiation à l’archéologie antique et médiévale est assurée par deux enseignants du département et par des intervenants extérieurs (INRAP).
Au cours de la Licence, l’étudiant se familiarise avec les productions des quatre grandes périodes :
Art antique : grec, romain, paléochrétien
Art médiéval : du Ve siècle au XVe siècle (haut moyen-âge, art roman, art gothique)
Art moderne : de la Renaissance à la fin du XVIIIe siècle
Art contemporain : du XIXe siècle à nos jours
Cet enseignement fondamental est complété par des enseignements complémentaires ou optionnels pris dans la discipline ou dans des disciplines connexes.

Un enseignement théorique ou pratique ?

L’Histoire de l’art et l’Archéologie constituent des disciplines théoriques nécessitant une bonne maîtrise de la langue dans la mesure où elles ont pour objectif de produire un discours scientifique sur les oeuvres d’art et les témoins matériels du passé. Une pratique des arts plastiques n’est certes pas indispensable pour réussir sa licence d’histoire de l’art et archéologie mais elle peut être souhaitable pour qui veut acquérir une meilleure compréhension des matériaux, des techniques et des processus de création. Une bonne maîtrise des langues étrangères vivantes et anciennes, est également indispensable.

Un parcours de découverte est proposé en L1 : histoire de l’art et archéologie (HAA) / histoire avec des enseignements centrés principalement sur l’Histoire de l’art et archéologie et des enseignements dispensés dans la discipline complémentaire, l’histoire. Ce parcours permet à ceux qui hésitent entre ces deux disciplines, de les «tester» pendant un semestre ou un an. Il donne également la possibilité aux étudiants qui le souhaiteraient de se réorienter au second semestre de la première année ou en deuxième année vers la licence d’Histoire.

Consultez le fiche formation de la licence d'histoire de l'art et archéologie

Les doubles licences Histoire de l'art et archéologie / Lettres modernes et Histoire de l'art et archéologie / Lettres Classiques

Les doubles licences Histoire de l’art et archéologie/Lettres (modernes ou classiques) correspondent à des formations d’excellence permettant à des étudiants motivés et dotés d’une bonne capacité de travail d’acquérir et de maîtriser les fondements de plusieurs disciplines. Il s’agit en effet de double cursus organisé conjointement par l’UFR ARSH et par l’UFR LLASIC (Langage, lettres et arts du spectacle, information et communication).
L’emploi du temps est aménagé pour permettre à l’étudiant de suivre l’ensemble des cours fondamentaux de ces doubles licences et d’obtenir ainsi 2 diplômes à l’issue des 3 années de formation validées. Il est également possible, à tout moment du cursus, de bifurquer vers l’une ou l’autre des licences sous réserve d’avoir validé les enseignements de l’année.
La licence donne à tous les étudiants une solide formation disciplinaire à la fois en Histoire de l’art et archéologie et en Lettres :
  • les Lettres modernes apportent une solide formation en littérature et langue française (exemples : Les genres littéraires, panorama de la langue française, apprentissage de la lecture littéraire, textes et contextes de la renaissance à la modernité) et langues et littératures antiques (étude des langues et civilisations grecques et latines).
  • les Lettres classiques apportent une solide formation en littérature et langue de l'Antiquité (latin et grec), ainsi qu'en littérature française. Le but est de donner à l'étudiant des outils d'analyse et linguistique pour étudier les littératures d'époque et d'aire culturelle différentes.

Consultez la fiche formation de la double licence histoire de l'art et archéologie / lettres modernes
Consultez la fiche formation de la double licence histoire de l'art et archéologie / lettres classiques

Le master d'histoire de l'art

L'objectif de la formation est de fournir aux étudiants, outre une compétence disciplinaire, la maitrise d'une culture large fondée sur des connaissances en histoire des religions, en histoire des sciences, en histoire des techniques et en histoire des idées. Le diplôme delivré à l'issue du master :
  • vise à un approfondissement des acquis de Licence grâce à des séminaires proposés dans les quatre périodes couvertes par la discipline (Antiquité, Moyen-Age, époque moderne et époque contemporaine);
  • s'appuie sur l'étude de la production artistique dans les domaines de l'architecture, de la peinture, de la sculpture, des arts graphiques, de la photographie, des installations et des performances;
  • inclut les phénomènes d'exposition, de conservation, de muséographie, de réception critique, de diffusion et de réinterprétation;
  • engage les étudiants dans une spécialisation par le choix d'une période chronologique, d'un domaine de compétences ou d'un secteur professionnel.
Il est possible également de participer à partir du Master 1 au programme REACH (Recherche-Création : pratiques collaboratives en Arts et Histoire)
Le programme REACH est une formation sélective qui vise à attirer des étudiants français et étrangers désirant devenir chercheurs pour les former à la recherche en création. REACH offre un rapprochement disciplinaire inédit entre arts, histoire, lettres et langues.
La formation, conçue comme une mineure, complètera les masters existants par des formes expérimentales de travail collaboratif (expositions, films, performances, musées numériques, écritures créatives…) qui enrichiront la circulation des savoirs et savoir faire entre université et société. Les formations seront dispensées en anglais et en français.

Consultez la fiche formation du master d'histoire de l'art

Trois parcours au choix sont proposés :
 
  • Histoire, technique et théorie des arts visuels 
Le parcours "Histoire, technique et théorie des arts visuels" :
  • engage les étudiants à l’analyse des oeuvres en s’appuyant sur l’étude des textes nécessaires à la compréhension des processus de création (littérature, philosophie, critique d’art, souvenirs et mémoires...)
  • s’appuie sur l’étude des fonds d'archives et des collections privées ou publiques demande aux étudiants de définir une problématique adaptée à leur sujet et de formaliser leurs apports dans une langue précise.
Consultez la fiche formation du parcours "Histoire, techniques et théorie des arts visuels"
 
  • Musées, expositions, patrimoines
Ce parcours vise à former en deux années, sur 4 semestres  (M1 + M2) des étudiants de Master (Bac + 5) intéressés par les métiers de la culture : documentaliste, commissaire d’exposition, attaché de conservation, guide-conférencier, responsable des publics et de la communication. Cette formation dispense des outils à la fois théoriques et pratiques : 
  • des cours d’histoire et de théorie des arts visent à l’acquisition et l’approfondissement des connaissances générales en histoire de l’art ; à familiariser l’étudiant à l’histoire des musées, des collections et des expositions ; à développer une approche critique sur le discours patrimonial et les pratiques institutionnelles du milieu culturel.
  • des projets et ateliers pratiques permettent d’appliquer ces connaissances théoriques de manière concrète et de s’initier aux différentes pratiques professionnelles des métiers de la culture. 
  • un stage obligatoire (2 mois minimum) complète l’enseignement académique par une expérience  professionnelle au sien d’une institution culturelle. 
La réussite au parcours Musées, Expositions, Patrimoines du Master d’histoire de l’art ouvrira droit, par équivalences, à l’obtention de la carte du métier réglementé de Guide-conférencier (délivrée par la Préfecture), sous réserve de la validation d’un stage de 3 mois minimum et d’un niveau C1 en langue étrangère.

Consultez la fiche formation du parcours "Musées, expositions, patrimoines"
 
  • Histoire de l'art et Sciences de l'Antiquité
Le parcours coordonné Sciences de l’Antiquité propose une formation interdisciplinaire renforcée en archéologie, histoire de l’art antique et tardoantique, histoire grecque et romaine, littérature et civilisation grecque et romaine, philosophie ancienne.
Il a pour vocation de former les étudiants à une compréhension large des mondes anciens, en croisant les apports et les recherches actuelles de ces différentes disciplines.
Consultez la fiche formation du parcours "Sciences de l'Antiquité"