ColloqueRecherche

Solidarités transnationales et culture visuelle : résistances et mémoires révolutionnaires de la seconde guerre mondiale à la guerre froide

24 juin 2019 - 25 juin 2019
Lundi 24 juin 2019 : de 9h30 à 18h00
Mardi 25 juin 2019 : 9h30 à 18h30
Entrée libre et gratuite
Ce colloque international vise à ouvrir un champ de recherche novateur sur les mouvements de solidarité transnationale, à la croisée de l’histoire culturelle et de la culture visuelle.
Cette approche cherche à explorer le rôle de la culture visuelle en tant que véhicule transnational de dissidence et d’une conscience collective, ainsi que son rôle dans la formation de mouvements sociaux par le biais de réseaux internationaux de résistance.

Nous proposons un cadre qui transcende les frontières nationales et relie les mouvements, les idéologies et les pratiques entre les hémisphères Sud et Nord. En effet, malgré des différences apparentes entre les différents contextes géographiques, la production visuelle développée par, ou en relation avec les mouvements de solidarité peut être considérée comme faisant partie d’une culture transnationale de résistance commune aux pays d’Europe occidentale, d’Europe de l’est et du tiers monde.

Ce colloque vise donc à établir une cartographie déterritorialisée des mouvements de solidarité afin de comprendre les liens entre les pratiques politiques radicales et une culture visuelle de la résistance. Cette cartographie est nécessaire pour mettre en évidence une histoire des mouvements de solidarité transnationale dans laquelle les pratiques visuelles et performatives étaient au centre d’une politique de solidarité et de résistance. Pour cette analyse, il sera donc important de considérer la culture visuelle à la fois comme une pratique sociale et comme une action sociale.

Des doctorants, de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés dont les travaux relient les pratiques visuelles et artistiques à l’histoire politique et culturelle des mouvements de solidarité, de la Seconde Guerre mondiale à la chute du mur de Berlin, participeront à ce symposium. Nous sommes particulièrement intéressés à explorer les processus de transfert et d’échange, en nous concentrant sur les réseaux et la circulation des images, des personnes (artistes, cinéastes, photographes) et des idéologies. Le symposium cherche à montrer comment ces réseaux ont façonné une culture visuelle transnationale de résistance, tout en s’adaptant aux contextes locaux et aux luttes politiques.
Les langues officielles de la conférence seront l’anglais et le français.

Pour plus d'informations  :  Consultez le programme complet sur le site  "Modernité(s) décentralisée(s)"

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
MSH-Alpes - Amphithéâtre
Mis à jour le  11 juin 2019